Fabriquer une balançoire - Construire une balançoire soi-même

Fabriquer une balançoire

La balançoire est un équipement très appréciable dans un jardin ; les plus jeunes s’y amusent pendant des heures. Il en existe de toutes sortes dans le commerce, mais si l’on a un peu l’âme d’un bricoleur et que l’on veut s’en sortir à moindre coût, il est toujours possible de fabriquer sa propre balançoire.

Matériel nécessaire pour fabriquer une balançoire

On peut créer seulement le siège, que l’on attachera à un arbre, ou bien, construire tout un portique. Pour cela, il faut d’abord choisir le bon moment (temps sec), le bon emplacement (rien ne doit se trouver aux alentours), de même que l’équipement adéquate :

  • cinq poutres pour le support,
  • quatre planches de renforcement,
  • une planche par socle de balançoire,
  • deux cordes (par siège de balançoire),
  • des crochets de fixation (antirouille),
  • des boulons et des écrous (de sécurité de préférence),
  • une scie,
  • une perceuse,
  • un escabeau,
  • une pelle,
  • du béton (séchage rapide),
  • quatre pierres.

L’idéal est d’être deux pour construire la balançoire, car cela peut demander des actions assez techniques, en simultané.

Etapes de réalisation de la balançoire

On commence par le portique. Il faut poser sur le sol les quatre poutres porteuses, c’est-à-dire deux de chaque côté de la balançoire. Celles-ci doivent être croisées à la manière d’un tipi (prévoir par exemple un angle de 30° de chaque côté et un dépassement suffisant au sommet). Ces deux poutres sont renforcées chacune par une latte en bois, qui, fixée horizontalement au milieu des poutres, maintient leur écartement. Une fois le tout bien aligné (très important !), et assemblé au moyen de boulons, on vient poser au sommet des poutres une traverse à l’horizontal, que l’on aura découpé au préalable ; elle doit dépasser un peu de chaque côté des poutres et être fixée sur celles-ci avec des boulons. Deux renforts sont ajoutés en biais, de chaque côté du portique, pour relier encore d’avantage la traverse aux poutres.

Enfin, lorsque le portique est terminé, il convient de l’enfoncer dans le sol, en creusant avec une pelle quatre trous de 80 cm de profondeur (un par poutre), dans lesquels on met une pierre, avant de déplacer toute la construction dedans, ceci pour éviter que la balançoire ne s’enfonce dans le sol. Une fois celle-ci en place, il ne manque plus qu’à couler du béton, pour maintenir la stabilité (se référer aux conditions d’utilisation pour le séchage). Enfin, il reste à vérifier tous les boulons et la stabilité de la balançoire. Le plus dur est fait !

Il ne reste plus qu’à ajouter un ou deux sièges de balançoire (dans le cas de deux sièges, il faudra suffisamment les espacer). Pour construire les sièges, rien de plus simple ! Il faut une planche, percée de 2 trous, dans lesquels on passe deux cordes, que l’on relie au moyen de crochets au portique. Et voilà, la balançoire est terminée !


Aménager son jardin pour les enfants et les adultes