Installer une prise de terre

Installer une prise de terre

Une installation électrique exempte de prise de terre constitue un grand danger pour les habitants d'une maison. En effet, il s’agit d’une mesure de sécurité plus que nécessaire voire même obligatoire pour tout circuit électrique d’une habitation. Les détails techniques et le principe de montage devront être réalisés avec précaution pour garantir la sécurité optimale d’un logement face aux dangers électriques.

Les missions de la prise de terre

Aucune installation électrique du 21ème siècle ne peut se passer de la prise de terre. Celle-ci a pris une place considérable dans la mesure où aucune sécurité efficace ne peut la remplacer pour le moment.

En premier lieu, elle assure un rôle de sécurité face aux dangers d’électrocution en absence d’isolement. A cet effet, tous les corps métalliques des appareils électriques de la maison doivent être reliés à la terre pour que la prise exécute parfaitement sa mission principale. Toutefois, les appareils de classe II ou double isolement n’auront pas besoin d’être connectés à la terre.

En second lieu, les champs électriques susceptibles de se créer entre les éléments métalliques de la maison, les luminaires, les armatures des outils et des machines électriques peuvent être réduits à néant grâce au bienfait de la prise de terre.

Se préparer et se doter des outils nécessaires

Pour ne pas avoir l’effet de surprise, il est recommandé de rassembler tous les outils nécessaires à la réalisation de la prise de terre. Comme dans tout type d’installation électrique, les outils utilisés devront toujours être dotés d’un bon dispositif d’isolation. Couteau spécial électricien, pinces coupantes, pinces à dénuder, tournevis, perceuse et voltmètre seront de la partie pour remplir chacun leurs tâches respectives.

En aucun cas, l’installateur ne devra travailler sous tension au risque de se faire électrocuter. Il est donc indispensable de couper le courant, non seulement pour ce genre de prestation mais pour tous les travaux réalisés à proximité d’une installation électrique.

Le choix de la résistance

Malgré la recommandation de la norme NF C15-100, sur la résistance maximale de 100 ohms pour sécuriser une installation électrique des risques d’électrocution; les techniciens affirment que cette valeur doit être réduite pour limiter la tension électrique génératrice du champ électrique des divers appareils métalliques du logement. Ainsi, la résistance maximale de 50 ohms entre en vigueur depuis quelques temps avec l’utilisation imposée d’un disjoncteur différentiel haute sensibilité de 30 mA depuis l’année 1992 dans toute installation neuve ou rénovée.

Les anciennes constructions disposent d’une protection différentielle de 300 mA qui empêche l’utilisation d’une prise de terre de plus 5 ohms. Cette situation doit être corrigée par l’installation d’une version à haute sensibilité qui n’aura pas d’incidence sur la conception de la prise de protection reliée à la terre. Le recours à cette alternative rejoint les exigences actuelles en matière d’installation électrique mais à la fois protège efficacement votre maison des risques liés à une mauvaise installation électrique.


Articles intéressants dans Electricité

Voici une sélection d'articles proche de Installer une prise de terre